Franz Joseph HAYDN.

....................Sommaire....................... ...............Forum............................. ................Sondage............................... ....................Nous contacter.....................

 

.......................

 

 

Né en 1732 à Vienne, mort en 1809 à Vienne.
Compositeur autrichien qui joua un rôle fondamental dans le développement du style classique en musique et, notamment, de la forme sonate.
Issu d'une famille humble. Il se maria en 1760 avec Maria Anna Keller.
Il composa cent sept symphonies, quatre-vingt-trois quatuors à cordes, soixante-deux sonates pour piano et quarante-trois trios pour piano.
Haydn exerça une influence marquante dans le développement de la forme-sonate. Il s'agissait de la forme musicale prédominante du style classique. Haydn l'a influencée de deux façons : du point de vue de l'organisation thématique, et par la recherche d'une économie toujours plus grande dans les groupes thématiques.
Chez Haydn, la force dramatique se transforme souvent en effet humoristique, ce qui est l'une des caractéristiques de son style, de même que son goût pour les mélodies populaires.

En 1761, il devient maître de chapelle de la famille Eszterhazi. Puis à partir de 1779, il eut la possibilité de vendre sa musique à des éditeurs. Les deux voyages d'Haydn en Angleterre, lui valurent un immense succès pour ses dernières symphonies, les "symphonies Londoniennes" qui comprennent plusieurs de ses oeuvres les plus célèbres : La Surprise (n°94, 1791), militaire (n°100, 1793-1794), L'Horloge (n°101, 1793-1794), Le Roulement de timbales (n°103, 1795) et Londres (n°104, 1795) dite aussi "Salomon"(voir l'étude de l'oeuvre). De passage à paris (1785-1786), il composa également des symphonies "Parisiennes" (n°82 à 87).

Au cours de ses dernières années à Vienne, Haydn écrivit des messes et composa ses grands oratorios, La Création (1798) et Les Saisons (1801). Egalement à cette époque il composa son "Hymne de l'Empereur"(1797) qui deviendra l'hymne national autrichien. Haydn s'éteignit à Vienne, le 31 Mai 1809, dans la célébrité et la richesse.